La nuit du droit Paris cabinet Exeme

La nuit du droit : célébrons ensemble la Constitution de 1958

Le 4 octobre, nous fêterons l’anniversaire de la constitution française de 1958. A cette occasion, une table-ronde est organisée au tribunal de commerce de Paris. La manifestation est présidée par le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius. Il s’agit de débattre du digital, de ses opportunités et de ses défis. Cet échange sera modéré par le professeur Bruno Dondero.

Vous pourrez écouter de nombreux professionnel du droit français et échanger avec eux. Parmi eux, vous pourrez retrouver : Thierry Wickers (Avocat Associé au Cabinet Exème, Bordeaux), Jean-François de Montgolfier (Directeur des affaires civiles et du Sceau), Nicolas Binctin (Professeur des Universités, université de Poitiers), Adji Bizonzolo (Responsable Information et Technologie – Infogreffe), mais aussi François Delzant (Chief Data Officer – Responsable du pôle Data, Caisse des Dépôts), …

Programme de l’événement

La Nuit du Droit sera lancée à 20h par Laurent Fabius. Plusieurs débats se dérouleront ensuite successivement, au cours de la soirée et de la nuit :

  • La prévention des difficultés d’entreprise
  • Deals de justice
  • Le secret des entreprises à l’épreuve des procédures judiciaires
  • Le digital : opportunités et défis
  • Convergence des standards procéduraux internationaux
  • Modes amiables de règlement des litiges
  • Simulation d’audience en anglais

Comment participer

Vous souhaitez nous rejoindre pour participer à ce événement exceptionnel ? Inscrivez-vous sur la billetterie en ligne de La Nuit du Droit. Vous recevrez ensuite une invitation nominative pour vous rendre sur le lieu de l’événement, au Tribunal de Commerce de Paris, 1 Quai de la Corse, 75004 Paris

Retrouvez toutes les infirmations sur La Nuit du Droit sur le site officiel.

Information importante de dernière minute

La Nuit du Droit à malheureusement du être annulée à la suite des tristes évènements survenus à la Préfecture de police, très proche du tribunal de commerce de Paris. Nous nous associons évidement  à la peine des familles des victimes et nous en profitons pour saluer le dévouement des forces de l’ordre mises à l’épreuve à nouveau.

Elle sera cependant re-programmée très prochainement et nous ne manquerons pas de vous en informer dès que la nouvelle date sera fixée.