Logo Exème

Sociétés d’avocats

Votre succès est notre but.

Cabinet Exème, sociétés d’avocats à Bordeaux

 

Le confinement a des conséquences importantes sur le cours des affaires, spécialement pour les commerces et les entreprises qui sont concernés par les interdictions d’ouverture. Les restrictions de déplacement peuvent être à l’origine de multiples problèmes pour les familles qui doivent appliquer les droits de visite et d’hébergement.

Cependant, à la différence de ce qui c’était passé au mois de mars, les règles du confinement fixées par le décret du 29 octobre 2020 vous permettent de continuer d’accéder à nos services, dans des conditions presque normales.

En effet, l’article 4.7 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 autorise les déplacements pour se rendre dans un cabinet d’avocats, pour un acte ou une démarche ne pouvant pas être réalisée à distance.

En conséquent, pendant cette nouvelle période de confinement, la totalité des membres de notre cabinet, avocats et assistantes, continuent d’assurer le traitement de vos dossiers. Nous ne modifions pas les heures d’ouverture de notre cabinet et notre accueil téléphonique reste à votre disposition, tous les jours de la semaine.

Naturellement, les règles d’hygiène mises en place pour vous recevoir en toute sécurité continuent de s’appliquer. Elles sont conformes aux règles édictées par les pouvoirs publics. Nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire à l’intérieur du cabinet. Vous devez également être en mesure, si vous venez pour un rendez-vous, de justifier du motif de votre déplacement.

Chaque fois qu’un rendez-vous avec déplacement physique n’est pas indispensable, nous vous proposons de recourir à la visio-conférence. Tous les avocats du cabinet sont équipés et susceptibles d’en organiser une avec vous.

Le fonctionnement des juridictions ne devrait pas non plus être affecté par les mesures de confinement. Le principe posé par le décret est celui du maintien des services publics et cela concerne les tribunaux. En conséquence, ils resteront ouverts et les audiences seront assurées. Le traitement judiciaire de votre affaire se poursuivra donc normalement pendant la période de confinement.

Notre offre

Vos besoins ont profondément évolué avec la crise du Covid-19. Nous adaptons notre offre en fonction de vos priorités, pour être en mesure de répondre aux problèmes que vous rencontrez.

Vous voulez reprendre au plus vite votre activité, votre entreprise doit Redémarrer. Le confinement a provoqué de graves dégâts économiques, il va falloir les Réparer. La reprise n’est pas la fermeture d’une parenthèse. Votre modèle économique est à Réinventer.

 

Domaines d’intervention

Nous ne prétendons pas savoir tout faire, en conséquence, nous n’intervenons pas dans tous les domaines. En revanche, nous sommes un cabinet structuré, capable de répondre à un grand nombre de besoins.

Les compétences de chacun des avocats du cabinet s’additionnent, pour vous proposer une large palette d’expertises.

Notre équipe

En consultant un cabinet d’avocats, vous êtes assuré d’avoir affaire à un professionnel compétent, soumis à une déontologie exigeante. Mais, en définitive, s’adresser à un avocat, c’est faire confiance à un individu et entamer une relation humaine.

Faites connaissance de chacun des membres de notre équipe et de celle ou celui à qui vous confierez vos intérêts.

Pour nous contacter

Rien de plus précieux que votre temps. C’est pour répondre immédiatement à vos questions que nous avons conçu ce site. Mais naturellement, nous sommes à votre disposition pour vous renseigner davantage, si vous souhaitez nous interroger.

Vous pouvez nous laisser un message sur notre site, nous adresser un courriel, ou encore nous contacter téléphoniquement.

Joli piège

Joli piège...Il est caché au coeur du décret n° 2020-1452 du 27 novembre 2020 portant diverses dispositions relatives notamment à la procédure civile et à la procédure d'indemnisation des victimes d'actes de terrorisme et d'autres infractions. Encore un texte...

L’obligation d’information du patient précédant une intervention chirurgicale

La section du contentieux du Conseil d’État apporte des précisions sur l’obligation d’information du patient et sa capacité à modifier le consentement de ce dernier. À la suite d’une chute ayant provoqué une désinsertion du tendon du muscle jumeau externe de son genou...

L’ordre et la concurrence

  L'ordre et la concurrence. C'est sur la relation entre l'ordre professionnel et le droit de la concurrence, que la décision du 12 novembre 2020 de l'Autorité de la concurrence apporte un éclairage précieux. Le contexte dans lequel cette décision a été rendue a...