La french legaltech

La liste des entreprises de la french legaltech continue de s’allonger. Sous l’impulsion des entreprises de la french legaltech, une nouvelle manière de proposer des services juridiques est en train d’apparaître.Il s’agit d’entreprises extérieures à la profession d’avocat. Les avocats ont tout intérêt à s’en inspirer. En les observant, ils peuvent apprendre à modifier leur offre et d’innover à leur tour. Pour se faire une idée de l’importance du phénomène, il est utile de pouvoir disposer de listes et de typologies fiables. Ces informations peuvent être trouvées en ligne. A consulter : la liste de la french legaltech établie par Benoît Charpentier (vous pouvez la télécharger à partir de l’article d’Emmanuel Barthe). Dans le même domaine, une ressource précieuse, le guide permanent tenu sur le Village de la justice (https://www.village-justice.com/articles/Les-start-up-droit,18224.html).

Exemples internationaux

S’agissant d’une tendance internationale, on peut aussi trouver un site qui concerne l’Allemagne. Enfin, la liste dressée par l’université de Stanford est une ressource précieuse.

https://techindex.law.stanford.edu/

http://tech.eu/features/10409/germany-legal-tech-market-overview/,(Allemagne) http://images.info.legalsolutions.thomsonreuters.co.uk/Web/ThomsonReutersLegalUKI/%7Baf1da23c-b7df-4a13-9351-c73781d2f5dc%7D_Movers_and_Shakers_UK_Lawtech_Start-ups.pdf

Le point sur l’intelligence artificielle

Cette semaine, une suggestion de lecture, avec le très documenté article d’Emmanuel Barthe, sur son blog, à propos de l’IA « Les robots, avocats et juges de demain ? Pas vraiment …Intelligence artificielle » en droit : les véritables termes du débat. » http://www.precisement.org/blog/Intelligence-artificielle-en-droit-les-veritables-termes-du-debat.html