Comme l’ABA, la « Federation of Law Societies of Canada » a suggéré une modification du code de conduite pour redéfinir le devoir de compétence, de façon à inclure la notion de compétence technique. Maîtriser les outils des technologies de l’information deviendrait donc une obligation professionnelle. Mais pas d’inquiétude, ce n’est pas nécessairement une question de génération ! Reste à savoir si nous ne devrions pas à notre tour envisager une modification du RIN.

http://www.slaw.ca/2017/06/29/do-lawyers-and-law-students-have-the-technical-skills-to-meet-the-needs-of-future-legal-jobs/

Un article à lire sur la transition vers un monde digital : https://chatbotslife.com/the-future-of-law-lawyers-and-law-professors-and-the-exponential-growth-of-disruptive-technology-b5c979608c9c

La présidence du conseil est assurée par l’Estonie, du 1er juillet au 31 décembre 2017. Cette présidence (https://www.eu2017.ee/) donnera la priorité à l’innovation et au numérique. Dans ce cadre, une conférence sur l’e-justice aura lieu les 19 et 20 octobre.

Un hackaton sera organisé et vous pouvez proposer vos idées avant le 19 juillet à l’adresse ejustice.conf@just.ee