SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research) est un programme de recherche sur la gestion du trafic aérien dans le ciel unique européen géré dans le cadre d’un partenariat public-privé européen lancé à l’initiative de l’Union européenne. SESAR vient de dévoiler http://europa.eu/rapid/press-release_IP-17-1605_fr.htm le « schéma directeur d’un concept visant à faire de l’utilisation des drones dans l’espace aérien inférieur une activité sûre, sécurisée et respectueuse de l’environnement ».

L’«U-Space»,englobe l’espace aérien jusqu’à 150 mètres d’altitude. il doit permettre de fixer les bases du développement d’un marché robuste et dynamique des services liés aux drones dans l’UE : « l’enregistrement des drones et de leurs utilisateurs, leur identification électronique et leur géorepérage devraient être possibles d’ici 2019 ».

Il s’agit bel et bien de créer un espace sécurisé dans lequel des drones totalement automatisés pourraient voler de manière autonome et automatisée, en évitant les obstacles et les collisions. C’est la condition préalable à la multiplication des services délivrés par les drones dans tous les domaines.

 

« La fourniture de services dans les zones urbaines, la collecte de données pour une grande variété de secteurs d’activité, l’inspection d’infrastructures, l’agriculture, le transport et la logistique de précision sont quelques-unes des applications possibles de cette technologie. On s’attend à ce que le marché des services liés aux drones s’accroisse de manière significative: les estimations varient entre 10 milliards d’euros d’ici 2035 et 127 milliards d’euros pour les années à venir. Selon des prévisions récentes, d’ici 2020, la taille du marché mondial des drones aura augmenté de 42 % pour l’agriculture de précision, de 26 % pour les médias et le divertissement, de 36 % pour l’inspection et le contrôle des infrastructures, et de 30 % pour les loisirs. »